Une nouvelle blockchain Zcash est en cours de construction dans l’objectif de servir 10 milliards d’utilisateurs

La crypto-monnaie axée sur la protection de la vie privée est en cours de reconstruction. Cet article est traduit depuis la version anglaise publiée par Tim Copeland le 22 juin 2019.

Electric Coin Company (ECC) – la compagnie qui développe la crypto-monnaie Zcash – a de grandes ambitions.

Zcash a été inventé en 2016 par l’équipe fondatrice de Zcash menée par Zooko Wilcox, un cypherpunk basé au Colorado qui a conçu plusieurs protocoles réseau. Avec une capitalisation boursière de 750 millions de dollars au jour de la rédaction de cet article, Zcash est la deuxième plus grande crypto-monnaie orientée vers la protection de la vie privée, derrière Monero. Le projet d’ECC est de rendre la crypto-monnaie aussi anonyme et facile à utiliser que l’argent cash – et, comme la plupart des sociétés de cryptomonnaie, Zcash espère devenir la crypto la plus utilisée au monde.

Mais comme cela implique d’adapter la technologie à des milliards d’utilisateurs, l’infrastructure de Zcash pourrait nécessiter d’énormes changements qui aboutiraient à la naissance d’une nouvelle blockchain. Ces défis ont été exposés aujourd’hui lors de la conférence annuelle Zcon1 à Split, en Croatie.

«Je pense que nous devrions rendre Zcash utilisable par 10 milliards d’individus d’ici 2050 si nous le pouvons», a déclaré Nathan Wilcox, ingénieur en chef chez ECC, devant une salle remplie de 230 crypto-entousiastes réunis pour l’occasion dans un hôtel au bord de l’eau.

Pour l’essentiel, Electric Coin Company cherche à transformer la blockchain Zcash – basé sur le code de Bitcoin et héritant de ses nombreuses limitations – en un système capable de gérer des milliers, voire des millions, de transactions par seconde. Cette modification est si radicale qu’elle impliquera probablement une chaîne de blocs entièrement nouvelle pour permettre l’utilisation du «sharding», une solution de dimensionnement envisagée par la fondation. Cependant, contrairement à une scission de chaîne, cette opération ne se traduira pas par la création d’une nouvelle crypto-monnaie.

Le «sharding» (fragmentation en français) est une méthode complexe d’architecture de bases de données, reposant sur un ensemble de serveurs, et qui permet d’accélérer considérablement la vitesse des transactions. On constate donc que la feuille de route Zcash partage de nombreuses similitudes avec celle d’Ethereum, une autre crypto-monnaie populaire, qui évolue également vers une blockchain basée sur la technologie de fragmentation.

Mais pour que Zcash effectue ce changement, une nouvelle blockchain devra être reconstruite à partir de la base, a déclaré Daira Hopwood, ingénieure et product designer chez ECC.

Hopwood a déclaré que le nouveau design sur lequel ils travaillaient pourrait bien constituer un « protocole et une blockchain entièrement nouveaux ». Fondamentalement, des dispositions seraient prises pour garantir que la valeur de la pièce de monnaie Zcash soit effectivement transférée sur la nouvelle chaîne, afin que les utilisateurs historiques ne subissent pas de pertes sur leur portefeuille Zcash.

La nouvelle chaîne de blocs pourrait également résoudre l’un des plus gros problèmes de Zcash: la faible utilisation de ses transactions privées. Contrairement à Monero, les transactions privées sur Zcash ne sont pas activées par défaut. Par conséquent, moins de 2% des transactions sont totalement anonymes. Dans le passé, émettre des transactions privées étaient nettement plus couteux et plus lent, mais de nettes améliorations ont été apportées depuis. Hopwood a suggéré que cette nouvelle chaîne de blocs pourrait être incompatible avec des transactions transparentes, ce qui signifie que toutes les transactions seraient entièrement privées par défaut.

Mais avec un objectif aussi ambitieux, comment Electronic Coin Company, la Fondation Zcash et la communauté au sens large travailleraient-ils ensemble pour y parvenir? Wilcox a expliqué que l’enjeu était que tout le monde ait un intérêt économique à continuer de construire la technologie, depuis les développeurs jusqu’aux mineurs.

«Les personnes chargées du développement et de la gouvernance devront gagner de l’argent», a-t-il déclaré, ajoutant: «Je pense que c’est un moyen d’assurer un effort durable. Ce n’est pas le seul moyen. Les gens peuvent avoir d’autres motivations à faire des choses. Mais je pense qu’à l’échelle mondiale, c’est une motivation essentielle. ”

Wilcox a décrit trois manières de s’assurer que le développement et la gouvernance se poursuivent via des mécanismes de financement.

Tout d’abord, il a déclaré que les mineurs devaient gagner de l’argent lorsqu’ils exploitent une infrastructure, telle que des nœuds. La réponse évidente à cela, a-t-il suggéré, sont les frais de transaction. Cependant, il a déclaré qu’il souhaitait également voir un mécanisme de récompense supplémentaire qui encouragerait les utilisateurs à ajouter davantage d’infrastructures, contribuant ainsi à renforcer le réseau, car les frais de transaction en eux-mêmes ne suffiraient pas.

Ensuite, il a déclaré qu’ECC et la Fondation Zcash devaient mieux se coordonner. Étant donné que ces deux structures sont les principales entités qui favorisent le développement du réseau, il est logique qu’elles travaillent de concert. Wilcox a déclaré qu’au troisième trimestre 2018, les deux entités avaient travaillé plus efficacement ensemble et que, pour l’avenir, cet objectif serait essentiel.

Enfin, Wilcox a déclaré que le développement et la gouvernance devaient être financés. Actuellement, l’ECC et la Fondation Zcash sont financés par les primes de minage. Mais celles-ci devraient prendre fin en 2020. Il a affirmé qu’un financement continu est nécessaire pour le développement, sans toutefois préciser comment cela pourrait fonctionner.

Commentaire de l’auteur Aymeric:

Pour visionner la conférence Zcon1, rendez-vous sur https://www.youtube.com/watch?v=Ob0ajGPMLuE&list=PL40dyJ0UYTLLjPZaKjdhMoCNanb77_Ztj

Commentez l'article sur le Forum ZCash FR